- Recherche dans un titre ou par mot-cle :

Rentrée tardive

Nöel Nöel - 1930



Extraits mp3 :





Quand je traîne comme un crétin
Jusqu'à trois heures du matin
Pour ma femme très coléreuse
Je dois trouver l'excuse heureuse
Je vais chercher de trucs inouïs
" - Tu sais Langlade ce pauvr' Langlade
Est mort cette nuit
Je  l'ai veillé ce pauvr' copain
Quitte à ce qu'elle le lendemain
Ma femme rencontre Langlade
Tu parles alors d'une engueulade !

Quatre heures du matin j'suis bon !
Je vais me faire enlever l'ballon
Non ! La fenêtre est sans lumière
Ma femme dort, c'est un affaire !
Je monte alors sans ralentir
J'vais rentrer dans l'noir m'dévêtir
M'couler dans l'nid sans faire de bruit
J't' enquiquine mamie youp ! bonne nuit
Mais devant la porte,  ah merveille !
J'ai pas mes clés ! Faut qu'j'la réveille ,

Si j'ai mes clés, c'est étonnant
La porte grince en tournant
Si Dieu veut bien qu'la porte se taise
Ça n'rate pas ! j'me flanque dans un' chaise
Vous permettez je n'suis pas sourd
Non j'suis myope mais je repère bien tout
Ici l'canapé Pompadour
A gauche là le bonheur du jour
Oh ! Je n'marche pas... Tiens un bassine 
Zut qu'est ce que je fous dans la cuisine

De terreur je reste figé
Elle a le sommeil si léger
Dans le noir ce qu'on est godiche
Qu'est ce que c'est que ça ? La potiche !
Aïe J'entends sa respiration
La porte est ouverte attention !
C'est alors que tout près du lit
Mon pied se prend dans le  tapis
Je pars en avant sans mesure
Et j'mets la main sur la figure

Cette fois-ci me croirez vous
Ma femme est réveillée du coup
Quelle heure est il ? qu'elle demande
D'une voix qui sent la réprimande
J'réponds d'un air pas très gaillard
Il est une heure... Une heure un quart
Elle grogne ça m'étonne bien
Là dessus le foutu destin !
Réglé de façon supérieure
La vache de pendule sonne cinq heures

Cinq heures crie ma femme en sautant
Tu m'as dit une heure à l'instant
J'tente d'expliquer chérie : ça t'semble
L'temps passe vite dès qu'on est ensemble
D'où viens tu ? D'où viens tu ?
C'est l'père Bouvard qui m'a r'tenu
Il est bavard ! ah vraiment ? Eh bien lis l'courrier !
Bouvard est mort lundi dernier
Ah ! Qu'ai-je fais en pleine marmelade
Ce soir il n'était pas malade

Enfin je me couche et j'éteints
Dans le noir je pense au destin
Je n'l'aurais jamais épousée
Si un jour je n'l'avais croisée
Qu'est ce que fichais sur son trottoir
Sur l'autr' je passais sans la voir
Et elle sans inimité
Qu'est c'qu'elle fichait dans mon quartier ?
La veille j'aurai dû m'casser une patte ou une aile
C'est à dire moi... ou plutôt elle...
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

La dive bouteille


La dive bouteille

..
.