- Recherche dans un titre ou par mot-cle :

Aussitôt que la lumière

Adam Billaut (Vers 1600)

Ou "Chanson de Maître Adam"
Maître menuisier au début du XVIIeme siècle à Paris, ce poète artisan devint célèbre auprès de ses contemporains en composant rondeaux, odes et poèmes. Avec bonheur semble-t-il puisqu'il fut appelé "Le Virgile du rabot" ! (sans moquerie...)
Cette chanson a traversé les siècles, et la musique servit de trame à plusieurs chansons composées sous la révolution française, comme "Est-il bien vrai que je veille", ou "Le réveil du père Duchêne". Au vu de la dernière strophe, cette chanson est très certainement l'ancêtre du plus moderne et plus populaire "Chevaliers de la Table Ronde"

Ecoutez la musique :

Extraits mp3 :



les Cadets de Bourgogne


Aussitôt que la lumière, A redoré nos coteaux
Je commence ma carrière Par visiter mes tonneaux
Ravi de revoir l'aurore Le verre en main, je lui dis
Vois tu sur la rive more Plus qu'à mon nez de rubis ?

Le plus grand roi de la terre
Quand je suis dans un repas
S'il me déclarait la guerre
Ne m'épouvanterait pas
A table, rien ne m'étonne
Et je pense quand je bois
Qi là-haut Jupiter tonne
Que c'est qu'il a peur de moi

Si quelque jour étant ivre
La mort arrêtait mes pas
Je ne voudrais pas revivre
Pour changer ce grand trépas
Je m'en irais dans l'Averne
Faire enivrer Alecton
Et planter une taverne
Dans la chambre de Pluton

De ce nectar délectable
Les démons étant vaincus
Je ferais chanter  au diable
Les louanges de Bacchus
J'apaiserais de Tantale
La grande altération
En passant l'onde infernale
Je ferais boire Ixion

Au bout de ma quarantaine
Cent ivrognes m'ont promis
De venir la tasse pleine
Au gîte où l'on m'aura mis
Pour me faire une hécatombe
Qui signale mon destin
Ils arroseront ma tombe
De plus de cent brocs de vin

De marbre et de porphyre
Qu'on ne fasse mon tombeau
Pour cercueil je ne désire
Que le contour d'un tonneau
Et veux qu'on peigne ma trogne
Avec ces vers à l'entour
Ci-gît le plus grand ivrogne
Qui jamais ait vu le jour
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

La compagnie des cadets de Bourgogne

..
.