- Recherche dans un titre ou par mot-cle :

La femme du vendangeur

Variante bachique de "La femme du vidangeur" et de "La peau d'couille"


Extraits mp3 :



Buvons rions, chantons

Refrain :
La femme du vendangeur
Préfère boire à toute heure
Le vin de son amant
Qu'elle aime éperdument

Ils étaient deux amants qui s'embrassaient tout l'temps
Sur le nez, sur le front, sur l'oreille
Ils étaient deux amants qui s'embrassaient tout l'temps
Dans la rue, dans l'métro, et d'vant tous les passants

Quand on boit un cru trop petit
C'est à peine bu qu'il est déjà parti
Mais quand on boit un cru trop dense
Ça m'fait glou glou dans la panse
Boire de l'eau c'est vraiment embêtant
Cré non de non on est jamais content

L'autre jour l'idée m'est venu
D'offrir à boire à messieurs les cocus
On mit sur la place public
Quelque chose comme 25 barriques
Dès qu'on eu vidé tous les tonneaux
L'pays entier roulait dans les ruisseaux

La peau du jambonneau
Pour tous les caporaux
La peau du craquinette
Pour l'caporal trompette
La peau du saucisson
Ça s'ra pour le clairon
Ceux qui f'ront par devant
Ça s'ra pour l'adjudant
Le reste de la boutique
Pour le chef de musique

Mes frères, mes frères...
J'ai du gros qui tâche dans l'ventre
Disait un curé à ses chantres
A ses enfants de choeur
Déo gracia

J'aime le beaujolais le muscadet et le vin de messe
Le Moulin-à-Vent le Chambertin et le Morgon !
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

Buvons, rions, chantons

..
.